LES PARTENAIRES DE L'AITPE 

« Paris, demain », les défis qui attendent Paris et sa région.

Aujourd'hui, nous vous invitons à découvrir un "portrait" spécial : notre partenaire SOLIDEO, Société de livraison des ouvrages olympiques.

Dans 3 ans, la France accueillera les Jeux Olympiques à Paris. L’organisation de ces Jeux est un défi, qui offre une opportunité unique au pays d’amorcer une transformation durable et de rayonner sur la scène internationale.

La Société de Livraison des Ouvrages Olympiques (SOLIDEO) est l’une des trois structures créées pour l’organisation de cet événement, le plus grand événement sportif mondial. Au côté du comité d’organisation Paris 2024, et de la Délégation Interministérielle aux Jeux Olympiques et Paralympiques (DIJOP), elle est l’opérateur public chargé de financer, superviser et livrer les ouvrages et opérations d’aménagement nécessaires aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Elle a donc les compétences d’un établissement public d’aménagement.

Bâtir des ouvrages pérennes, dans les délais, dans les coûts et de façon responsable

Sa mission est de garantir que, quoi qu’il advienne, l’ensemble des ouvrages Olympiques soit livré à temps, dans le respect des exigences programmatiques et budgétaires. Avec un budget de 3,2 milliards d’euros, dont 1,4 milliards venant de l’Etat, la SOLIDEO doit bâtir ou superviser les constructions, dans les délais et dans les coûts, de tous les ouvrages indispensables aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. C’est-à-dire tous les ouvrages nécessaires, pour que les 14 000 athlètes, et 8 000 para-athlètes, de près de 200 nationalités, puissent venir à Paris à l’été 2024, participer aux compétitions.

À la différence des installations provisoires que construit le Comité d’organisation Paris 2024, les 62 ouvrages Olympiques réalisés par la SOLIDEO et les 28 autres maîtres d’ouvrage (publics, privés, collectivités, promoteurs) sont pérennes. Ils sont donc imaginés et conçus pour les Jeux, l’accueil des athlètes et des délégations pendant les deux fois 15 jours que dureront les Jeux, mais aussi et surtout dans la perspective de leur héritage, où ils seront reconvertis, dès 2025 en équipements publics (crèches, écoles, gymnases, etc.), logements et bureaux, au plus près des besoins des territoires et de leurs habitants.

Retrouvez l'ensemble de l'article dans le fichier joint en annexe.

 

Retrouvez également chaque semaine un nouveau "portrait du jeudi" sur les réseaux sociaux

Autres communications